Eau potable et épuration

Réseau d’eau potable de Massongex-Daviaz

L’alimentation en eau potable est soumise à la législation sur les denrées alimentaires, avec toutes les obligations et contraintes obligatoire en termes de sécurité relatives à la qualité et à la disponibilité de celle-ci.

De ce fait et depuis 2002, la commune a entrepris un vaste programme d’assainissement de son réseau afin de se mettre en conformité avec ses obligations de distributeur de denrées alimentaires, d’une part, mais aussi pour répondre à l’évolution démographique actuelle et à venir.

Les premières actions ont été prises avec la mise en place d’un état des lieux du réseau et d’un plan d’assainissement avec l’inspecteur cantonal. Le travail d’amélioration devait couvrir la production d’eau (sources), le stockage et traitement (réservoir et potabilisation), la distribution et le contrôle des consommations.

Le plan d’assainissement était à la base sommaire et ne mettait en avant que les éléments importants permettant de garantir la qualité de l’eau. Très vite, et en fonction des découvertes faites sur le terrain, les améliorations devant être absolument réalisées se sont avérées conséquentes.

Les travaux se déroulent, encore à ce jour, obligatoirement de manière échelonnée en fonction des urgences et des disponibilités du budget, mais toujours avec une vision globale et à long terme sur les infrastructures.

Eau potable - rapport d'analyse de novembre 2017
Eau potable - rapport d'analyse de mai 2017
Production d’eau :

L’essentiel de notre approvisionnement d’eau est gravitaire avec des sources de petites capacités et de qualité moyenne. Cela signifie qu’une période de pluie de 48 h influences assez rapidement les débits et la turbidité de notre eau. De ce fait, les premiers travaux entrepris ont été l’assainissement des sources du Chapelet (2004-2007) sous la surveillance minutieuse du bureau d’ingénieur André Murisier.

En parallèle à ces travaux, la recherche de nouvelles sources à proximité du réservoir de Vésenaux, aux Pieds du Mont, et vers le terrain de foot ont été entrepris avec un sourcier et une entreprise de forage. De ces recherches pour améliorer nos ressources en eau potable, le pompage du terrain de foot a été négocié et réalisé par les services industriels de Monthey et mis en service en 2014.

L’alimentation de secours par la ville de Monthey a pu être renforcée (débit de sous-tirage) grâce aux accords liés à ce puits SI06.

Stockage et traitement :

L’eau, une fois captée dès la sortie du terrain (en profondeur variable), acheminé vers un réservoir permettant de la stocker (quelques heures), de la contrôler et ensuite la distribuer.

Le réservoir doit aussi assurer ce qu’on appelle une réserve incendie afin de garantir la sécurité de la défense incendie par le service du feu.

Situation hydraulique.

Personnes à contacter en cas de besoin

Fontainier / Entreprise
Gollut Christophe et Rudy Sàrl
Tél.: 024 477 49 02 / M.: 079 212 78 42
E-mail : info@gollut-hydrotec.ch

Conseiller responsable du réseau d’eau potable
Olivier Saillen : olivier.saillen@massongex.ch / 076 336 73 53

Distribution et contrôle de la consommation :

Le développement démographique nous oblige à assainir, et développer le réseau de distribution en permanence. Le service des eaux reste donc en contact avec les autres services (électricité, téléphone, gaz) afin de ne manquer aucune occasion de partager les frais d’une fouille permettant de remplacer les conduites usagées en acier ou PVC.

Les gros sous-tirages d’eau nous oblige à réaliser des bouclages entre les différents conduites traversant le village afin de ne plus avoir de chute de pression, d’assurer la défense incendie en tout temps et de garantir l’alimentions en eau à un maximum de personnes lors des grandes réparations ou de ruptures de conduite.

Une politique correcte d’entretien d’un réseau d’eau nécessite de tenir un programme de remplacement annuel équivalent à 2% des longueurs total du réseau. Il est bien entendu que les conduites en polyéthylène PE100 PN16 (posée actuellement) ont des durées de vie qui peuvent aller au-delà de 50 ans.

En parallèle, à l’assainissement des conduites, le remplacement des compteurs d’eau chez les abonnés est devenu systématique afin de garantir une facturation juste avec des relevés annuels automatiques.
Les compteurs actuels nous sont livrés par la société ELMECA Mesures SA à Monthey et le volume de remplacement est de l’ordre de 20 unités par année. A termes tous les compteurs devraient avoir été remplacés dans une quinzaine d’année.

Des campagnes de recherche de fuites sont entreprises régulièrement afin de diminuer la perte d’eau sur le réseau dans les secteurs encore acier ou en PVC.
L’entretien et la maintenance des hydrantes est assurée par la Société Hinni, fabriquant des modèles actuellement installés sur le réseau avec 1 sortie 75 mm.

De cette manière, chaque révision nous assure un parfait fonctionnement de nos 60 hydrantes et la poursuite de l’assainissement des conduites garantira à terme les débits minimums requis pour une parfaite défense incendie.